Thomas Rubini : « Ce club a de l’avenir »

Le deuxième ligne du R3CA revient sur la magnifique saison de son club en Fédérale 2 et donne quelques conseils aux voisins d’Issoire pour affronter Orthez. 

Comment était l’équipe d’Orthez ?

C’est une belle équipe je m’attendais à encore mieux comme on parle toujours du sud-ouest comme terre de rugby, à la mi-temps il y a 10-6 et on manque des occasions, donc on n’était pas si loin que ça, on aurait pu faire mieux à la maison, on a pas su jouer avec le vent dans le dos. Globalement, c’est rassurant, on n’était pas loin d’une belle équipe. 

Que pensez-vous du choc à venir Issoire-Orthez ? 

Ce sera un très gros match, deux équipes qui envoient du jeu, Orthez et Issoire sont solides, mais je pense qu’Issoire est mieux structuré et surtout plus pragmatique, je vois tout de même Issoire devant. Je pense qu’il faut faire attention côté Orthez à leurs mauls, il faut les écrouler directement, ils le font sur le coup d’envoi après touche, il faut être préparé à cela, se mettre bien bas et défendre directement. Difficile de dire jusqu’ou ira Issoire, tout est possible pour eux, ils ont un très bel effectif, les remplaçants sont aussi forts que les titulaires. Ils méritent largement de monter, ils ont fait une saison exceptionnelle, jouer des mecs comme ça qui joue au rugby dans le bon sens du terme, c’est très agréable. Dans les rucks, sur les plaquages, tout nous oblige à élever notre niveau, on est puni à la moindre erreur contre des équipes comme Issoire. 

Quel bilan pour la saison du R3CA ?

C’était une saison vraiment satisfaisante, c’est ma première année au club, on n’a pas un grand effectif, on s’en est bien sorti, c’était vraiment inespéré. On perd d’un rien chez nous contre Périgueux, contre beaucoup de belles formations, nous avons fait de bonnes prestations face à des gros. On a progressé toute la saison, on était relégable la saison dernière, on n’était pas sensé être à ce niveau, la poule était très serrée, très forte, on a fait une très belle saison avec du jeu, on a essayé de jouer au large. Les phases finales étaient le petit bonus, prolonger l’aventure avec les copains se rendre compte qu’on est au niveau des équipes du sud. Les gens du club sont investis à deux mille pour-cent, même les spectateurs, on voulait leur faire plaisir en l’emportant sur le terrain. Je ne serai plus au club l’an prochain, mais je pense que cette équipe a de l’avenir. 

Comment était le duo Chanal-Barrier avec vous ? 

Au premier abord, je ne les connaissais pas, que de noms ! J’ai été très agréablement surpris tant sur le fond que sur la forme. Dans le fond à chaque entraînement, j’ai appris des nouvelles choses et sur le relationnel, c’était extra, on bossait, mais on déconnait beaucoup, c’était personnellement une très belle saison, on a grandi ensemble et c’est le plus important. Nous avions la chance d’avoir Valentin Boisset dans notre effectif, une vraie star des médias (Rires), c’était vraiment une belle saison ! 

Crédit Photo : STEPHALBUM.FR

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de