Dernière ligne droite

Waffya Djabour, jeune joueuse du HBCAM63; est un pur produit de la formation clermontoise. Elle a connu le club en N3, en N2 et maintenant en N1. Elle revient sur cette fin saison palpitante que s’apprête à traverser l’ensemble de l’équipe.

Une saison pour le moment réussi

Quoi qu’il en soit, le HBCAM 63 réalise une saison pleine. Un recrutement réussi et qui porte ses fruits, un staff de qualité, un public nombreux…Les coéquipières de Waffya peuvent être satisfaites ! « On ne s’attendait pas à cela au début de saison, moi la première. C’est une poule compliquée avec un niveau relevé. Beaucoup d’équipes réserves sont présentes (Nice, Bourg de Péage…) et nous connaissions le niveau de certaines autres, que nous avions affronté en N2 l’an passé (Narbonne, Montpellier, Frontignan…). » Les filles de Jamal El Kabouss avançaient forcément dans l’inconnu. Pourtant, elles sont montées en puissance au fur et à mesure de la saison. Premières ex-eaquo avec Toulouse à 43 points, les Clermontoises disposent d’une différence de but impressionnante, leur permettant de garder une marge non négligeable en cas d’égalité (+91 de différence de but pour le HBCAM 63 contre +36 pour Toulouse).

Avec ce recrutement XXL de l’été dernier, Waffya Djabour ne s’est pas affolée. Aujourd’hui pivot titulaire de l’équipe, elle enchaîne les performances de grande qualité et s’adapte de plus en plus aux exigences du haut niveau. « Ça n’a pas été facile, mais on sent que le travail paye. J’essaye d’apporter le plus possible à l’équipe. Nous basons l’ensemble de notre jeu sur une défense très agressive pour récupérer les ballons et les remonter le plus vite possible vers le but adverse et c’est un système qui me convient parfaitement ! »

Cinq matchs, Cinq finales

Il reste cinq matchs aux volcaniques pour espérer accéder à la D2 : contre Montpellier, Bruguières, Bourg de Péage, Saint Etienne et Pays d’Aix. Le 11 mai prochain, les Clermontoises auront l’immense privilège de pouvoir jouer contre Pays d’Aix à la Maison des Sports, et la dernière équipe de Handball à avoir foulé ce parquet n’était autre que l’Équipe de France féminine lors de la Golden League. « Ça va être incroyable. Jouer dans une salle aussi grande juste après ce qui se fait de mieux dans le monde en terme de Handball féminin, c’est une chance inouïe. »

Une fin de saison qui s’annonce disputée et palpitante pour l’ensemble du club et il va falloir se donner les moyens de rester au sommet. « Nous sommes désormais les chassées, alors il va falloir qu’on reste soudées. Je ne me fais pas trop de soucis, vu l’ambiance au sein du groupe et l’application qu’on s’efforce de mettre en place sur le terrain, on a toutes nos chances »

crédit photo : Vincent Roche

Lycée Pro de Coiffure

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de