Une finale du rugby !

L’ASM s’incline (47-44) les armes à la main face au leader Toulouse, au terme d’une rencontre splendide où les Clermontois auront fait plus que répondre à la fureur adverse, malgré une équipe remaniée. 

Il y eu le calme… 12 minutes exactement, où les deux équipes se sont observées, seulement ponctuées par un coup de pied de chaque buteur (Ramos 7’, et Laidlaw 9’). 
Puis il y eu la tempête, le feu d’artifice, un combat entre les deux formations qui survolent ce Top 14. Un affrontement entre les deux meilleures attaques de France, les deux meilleures défenses aussi. 10 essais, un florilège d’actions et d’exploits individuels. Difficile de vous décrire exactement une telle rencontre.

Quand le rugby s’oublie, que les joueurs se laissent porter par le match et que tout s’enflamme. On a vu les cannes des jeunes toulousains (Guitoune 13’, Kolbe 47’, Ntamack 72’ et Guitoune 77’), mais Clermont a répliqué par sa superstar à l’aile (Penaud 37’,63,66’). Les jeunes de sorties pour le déplacement sur les bords de la Garonne ont vécu un match unique. Tuicuvu a été impressionnant, Fischer tout autant avant de malheureusement sortir sur blessure (cuisse 21’), Van Tonder excellent aussi.
Les grincheux relèveront les erreurs défensives, les essais sur des contre-attaque, mais avec un tel rythme, une telle intensité, faire commettre l’erreur à son adversaire est le jeu. Malgré la défaite, l’ASM s’est clairement rassurée sur cette rencontre. Prouvant, même sans plusieurs de ses cadres qu’une volonté de jeu est le lien entre tous les joueurs de l’effectif. Clermont aurait même pu arracher la victoire, notamment grâce au coaching très novateur de Franck Azéma. S’adaptant aux nouvelles règles du changement, il a fait tourner en permanence son effectif. Forcé quelque peu avec les blessures de Fischer, Beheregaray et Ulugia, le staff clermontois aura toujours trouvé la solution.

Une rencontre complètement folle, du rugby champagne, et un score au final fleuve et anecdotique. Nous avons pu admirer les deux meilleures formations du championnat, vivement une troisième rencontre ! Pourquoi pas sur la pelouse coupé ras du Stade de France, calons cela vers 15 Juin ….

Compositions :

ASM :

1) Kakabadze, 2) Beheregaray, 3) Slimani, 4) Van Tonder, 5) Vahaamahina, 6) Lapandry (cap), 7) Fischer, 8) Chouly, 9) Laidlaw, 10) Nanaï-Williams, 11) Betham, 12) Fofana, 13) Naqalevu, 14) Penaud, 15) Tuicuvu.

Remplaçants :

16) Ulugia, 17) Beria, 18) Jedrasiak, 19) Lee, 20) Parra, 21) Grosso, 22) Yato, 23) Falatea.

Stade Toulousain :

  1. Baille, 2) Mauvaka, 3) Faumuina, 4) Arnold, 5) Gray, 6) Elstadt, 7) Cros, 8) Kaino, 9) Bezy, 10) Dupont, 11) Kolbe, 12) Holmes, 13) Guitoune, 14) Huget, 15) Ramos.

Remplaçants :

16) Matavesi, 17) Castets, 18) Tekori, 19) Tolofua, 20) Placines, 21) Ntamack, 22) Médard, 23) Van Dyk

Lycée Pro de Coiffure

1
Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Les résultats en bref de ce week-end du 13 et 14 Avril 2019 - Clermont Sports
Invité

[…] Stade Toulousain 47-44 ASM Clermont Auvergne […]