Romain Tourgon : « Cette saison nous sommes invaincus à domicile, et nous le resterons ! »

Le Gymnase Granouillet accueille une grosse rencontre de basket ce week-end, avec la réception d’Auch pour l’équipe de Clermont Basket, un match crucial pour savoir quelle équipe jouera en N2 la saison prochaine. Nous avons discuté avec Romain Tourgon de ce cette rencontre particulière.

Il va falloir sortir le grand jeu pour venir à bout d’Auch ce samedi. Comment décririez-vous cette adversaire ?

C’est une équipe assez complète, avec un gros 5 majeur, portée sur l’attaque. Elle est première au classement général et en points marqués. Il y a de forts shooteurs sur les ailes, un poste 3/4 complet (shoot et drive), un poste 5 solide poste bas avec de bonnes mains et capable de shooter de loin. Des joueurs complémentaires en sortie de banc. Au match aller, on échoue à 3 points après une mauvaise entame de match et malgré une bonne deuxième mi-temps au niveau de l’intensité. On peut aussi noter des décisions arbitrales suspectes (34 lancers-francs tentés pour eux, 17 pour nous). Les clés du match pour nous sont de mettre une forte intensité, mettre de la pression et une grosse défense dès le départ.

Comment jugez-vous plus globalement votre saison ? Individuellement mais également collectivement ?

On ne pourra vraiment tirer des conclusions qu’une fois la saison finie.
Mais individuellement, je me sens bien, je pense que c’est l’une de mes meilleures saisons en N3, voire la plus complète, grâce aux systèmes du coach et mes coéquipiers qui me mettent dans les meilleures situations. Je ressens toujours une gêne au pied depuis ma dernière saison de N2, mais pas de blessures qui me tiennent éloigné du terrain (je touche du bois). En disant cela, (que je n’aurais pas dû…), et un entrainement plus tard, je dois rendre visite au kiné du club (Laurent Postic) pour une entorse. Je tiens à remercier son travail et sa disponibilité pour nous recevoir au plus vite. J’insiste néanmoins sur le fait que l’aspect individuel dans notre équipe n’est pas le plus important, chacun d’entre nous est capable de prendre le relais de l’autre, il n’y a pas de joueur ultra-dominant sur qui nous nous reposons. Notre force est notre groupe, nous nous connaissons tous depuis plusieurs années, les nouveaux se sont très bien adaptés et intégrés, nous sommes plus qu’une équipe: une famille. Il nous reste deux matchs à gagner (Auch de 4 points ou + et Coteaux du Luy), pour atteindre notre objectif initial.

Remonter en N2, c’était dans les petits papiers du début de saison, ou pas du tout ?

Contrairement à l’an dernier, l’objectif de cette année est de remonter en N2. Nous nous sommes tous concertés en début de saison, on était unanime. Nous connaissons les efforts et les sacrifices qu’il faut fournir, mais le bonheur ressenti in fine si on y parvient on efface tout. Nous jouons pour ce type de challenge.

Si nous parvenons à atteindre notre objectif, (avec deux victoires sur les deux derniers matchs), notre bilan sera alors de 17-3, soit un meilleur bilan que notre première montée où nous avions fait quatre défaites. C’est aussi un objectif qui me tient à coeur car avec Ludo, notre coach, j’ai tout connu: cadets région, cadets France, premier maintien du club en N3. En quelque sorte la « boucle serait bouclée », ce serait vraiment super.

Qu’avez-vous retenu de ces fameuses saisons, lorsque le CB était en N2 ? Inoubliables ?

Clermont Basket a passé deux saisons en N2, deux saisons inoubliables et exceptionnelles, sur le plan sportif et humain. C’était la cerise sur le gâteau de notre saison de N3 et du travail de fond du club. Notre objectif était le maintien, chaque match était une découverte, et on commençait à sentir la différence entre notre monde amateur et le semi-pro. De mémoire nous avions validé notre maintien avec huit victoires.

D’un point de vue personnel, j’avais à coeur de prouver que j’avais ma place et que je pouvais jouer à ce niveau. Aussi, je ne pensais pas avoir l’opportunité de côtoyer et d’affronter d’anciens pros (Modibo Niakaté champion de France avec Roanne, Moussa Badiane etc.). David Melody, était notre recrue sur cette saison. Plus jeune, je le regardais fouler les parquets de ProA et 15 ans plus tard, on est dans la même équipe : incroyable, un rêve de gosse.

Un mot sur ce Groupe C. Vous avez découvert de nombreuses équipes du sud-ouest. Quelles sont les principales différences avec notamment les formations de la Loire, que vous aviez l’habitude d’affronter les années précédentes ?

Première différence, les longs déplacements…

Blague à part, pour moi, les équipes sont plus portées sur l’attaque, le jeu rapide et le scoring, elles sont moins dures défensivement et moins physiques. C’est un tout autre basket auquel on a dû s’adapter.

C’est LE match de la saison. Que pouvez-vous dire à nos lecteurs pour qu’il vienne vous encourager ce samedi à 20h00 ?

The Voice, c’est bien sympa mais il y a une rediffusion le lendemain, venez plutôt assister à un match primordial pour la montée : la meilleure défense contre la meilleure attaque, le 2ème contre le 1er. Cette saison, nous sommes invaincus à domicile, et nous le resterons, nous allons les taper.

Pour finir, je tiens vraiment à souligner le travail des dirigeants, des bénévoles du club et à les remercier sincèrement du travail qu’ils font depuis plusieurs années. Clermont Basket, club 100% amateur, ne serait rien sans eux. Notre quotidien de basketteur ne serait pas le même, nous n’avons aucune préoccupation à part venir s’entrainer et jouer les weekends. Merci à tous et bon match.

Crédit photo : Guillaume Dervaux

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de