Kathleen Gates : « gagner ce maintien sur le terrain »

Le sprint final est lancé pour le VBCC ! Quatre ultimes rencontres pour distancer définitivement Quimper et rester dans l’élite du volley-ball national. Et ça commence dès vendredi soir, en recevant Marcq en Baroeul à Chatrousse. Le bon moment pour l’américaine Kathleen Gates de faire le point sur sa troisième saison en Auvergne, mais aussi d’évoquer sa vie en dehors des terrains.

Bonjour Kathleen, tout d’abord comment vous sentez-vous à l’approche de cette dernière ligne droite du championnat ?

Je sens que nous sommes dans une bonne dynamique. On a la chance de jouer 3 de nos derniers 4 matchs à domicile et de montrer à notre public que nous sommes capables de faire des bons résultats à Chatrousse et à la Maison des Sports.

Le week-end dernier a permis à Quimper de se rapprocher un petit peu… Vous pouvez nous donner vos impressions sur cette défaite à Saint-Raphaël et cette fin de quatrième set ? (Chamalières a eu deux balles de set dans cette quatrième manche, avant de s’incliner 26-24)

Nous essayons avant tout de rester concentrées sur nos matchs et nos résultats.
Pour le match de Saint-Raphaël on a manqué d’agressivité dans les seconds et troisièmes sets, mais on s’est bien battu dans le quatrième et le score reflète cet effort. Cependant, on sent bien que nous avons raté une occasion de marquer des points…

Marquer des points est en effet le plus important… Et la réception de Marcq en Baroeul est une bonne occasion d’en prendre 3 ! La première victoire à Chatrousse de la saison, c’est pour vendredi ?

Dès que le match de samedi dernier s’est terminé, on a commencé à penser à la réception de Marcq en Baroeul et à notre future stratégie contre cette bonne équipe qui a fait de bons résultats depuis notre match aller là-bas (victoire du VBCC, 3 sets à 2). Donc ce sera la guerre entre elles et nous, comme on les aime dans les belles histoires sportives… Moi j’y crois !

Nous aussi ! Et comme vous le disiez plus haut, 3 des 4 derniers matchs seront à domicile. De quoi avoir encore plus de force pour arracher définitivement ce maintien.

On aura besoin d’être agressive dans chaque action de jeu et ne pas attendre les fautes de nos adversaires. Nous devons aussi utiliser tout l’effectif car les trois derniers matchs vont s’enchaîner très vite !

gates portrait.jpg

À titre personnel, vous êtes la passeuse titulaire de l’équipe. Quel regard portez-vous sur votre saison individuelle ?

Je suis reconnaissante d’avoir pu jouer toute la saison sans blessure et que notre petite équipe de 10 joueuses ait pu garder sa continuité, sans blessure grave aussi. Je veux qu’on finisse cette saison avec un maintien gagné sur le terrain, ce serait une belle histoire pour chacune d’entre nous et pour tout le club.

Après trois saisons au club, vous êtes devenue une vraie auvergnate ! Vous vous sentez toujours aussi bien dans notre région ?

Oui, je trouve toujours que cette région possède plein de bonnes choses à découvrir. Avec des gens sympas et chaleureux donc je me sens très bien ! J’ai également des projets en dehors du terrain qui m’ont permis de sortir de ma bulle sportive et d’apprécier encore plus la vie auvergnate. La randonnée, le fromage…

Et on a entendu dire que vous étiez également une grande amatrice de bons vins…
Vous pouvez nous en dire plus sur ces projets professionnels ?

Hahaha, oui c’est vrai j’aime découvrir des bons vins. Mais surtout leurs histoires et puis les partager autour d’une table avec un bon repas et des amis !
Je suis « lectrice » d’anglais à la faculté de médecine, avec des étudiants en 3ème année de médecine ou de pharmacologie. Je donne également des cours particuliers d’anglais. Je passe aussi l’été à Paris où je suis guide touristique à vélo, pour la compagnie Fat Tire tours !

gates corpus.jpg

Effectivement, vous êtes devenue une vraie française ! En tout cas, l’emploi du temps doit être chargé.
Avec tous ces projets, on devine que vous vous projetez encore quelques années dans la région, ou du moins dans notre pays ?

Je suis quelqu’un qui aime les challenges et faire des projets. Je me régale quand je peux partager mon temps entre le volley, les projets professionnels, les événements culturels, mes amis… Donc on verra ! Ce qui est sûr c’est que je vais demander la carte de séjour de 10 ans, ce mois-ci. Pour que je puisse continuer l’aventure en France et en Europe sans stress. Et avoir un maximum de possibilités quand je déciderai d’arrêter ma carrière sportive.

On vous le souhaite en tout cas ! Comme on souhaite voir vos passes et votre sourire, le plus longtemps possible à Chatrousse !

Merci pour cet entretien Kate, et on se dit à vendredi pour vous voir en action… Un dernier mot pour nos lecteurs et tous les supporters du VBCC ?

Merci à Clermont Sports, on apprécie que vous preniez du temps pour parler de notre équipe et du club ! J’ai envie de dire aux supporters de venir nombreux et aidez-nous à remplir la salle de Chatrousse pour un match capital pour notre maintien !

affiche vbcc.jpg

Crédit photos : Agence Kinic.

Lycée Pro de Coiffure

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de