Les Italiennes méritent largement leur victoire

Ce dimanche à Padoue, l’équipe de France a subi le dynamisme transalpin ! La conquête française a souffert, sans oublier le nombre incalculable de ballons tombés. Les affamées s’inclinent 31 à 12. 

En ce dimanche 17 mars, l’équipe de France se déplace du côté de Padoue pour affronter une équipe d’Italie auteure d’un très bon tournoi. D’entrée de jeu, on constate que les italiennes ne sont pas sur la pelouse, pas franchement digne d’un tournoi des six nations,
pour faire de la figuration. Elles sont dans le rythme très tôt, elles bousculent l’équipe de France dans tous les compartiments du jeu. S’appuyant sur une défense hermétique, elles vont tout naturellement ouvrir le score sur un bel essai de Stefan (5-0, 20′). Cet essai
encaissé a le mérite de réveiller les françaises, qui commencent à retrouver leur jeu. Fort justement, les protégées d’Annick Hayraud vont trouver la faille par l’intermédiaire de l’inévitable Caroline Boujard, qui encore une fois fait parler ses qualités de vitesse (5-5,
36′). Une pénalité italienne juste avant la pause leur permet de mener au score (8-5). La deuxième mi-temps va être un récital des coéquipières de Franco, élue joueuse du match, tellement cette flanker est une guerrière de tous les instants. Intraitables en défense et
tellement dynamiques en attaque, les italiennes font vivre le ballon à chaque action ! Elles dominent de la tête et des épaules, et vont scorer rapidement en ce début de deuxième acte par des coups de pied de pénalité de Sillari. Puis, vient cet essai en force de Bettoni (56′), talonneuse puissante, qui en dit long cet après-midi sur la motivation italienne !

A 21-5, les françaises n’ont plus le choix, il faut absolument marquer des points pour rester dans la partie. C’est ce qu’elles vont faire par Jason, qui déborde la défense italienne sur son aile, avant d’aller aplatir le plus proche possible des poteaux (66′). Jessy Tremoulière transforme, l’espoir renaît (21-12). Mais, aujourd’hui, les transalpines sont largement au-dessus de nos « affamées », et vont accélérer par deux fois. En effet, la centre Rigoni va transpercer littéralement la défense tricolore (70′) et, c’est au tour de l’arrière Furlan (76′) de conclure cette partie par un magnifique essai bien amené par les avants. le score final est de (31-12). Cette victoire est logique tant les italiennes ont joué un beau rugby, vivant, fait de combinaisons et de courses croisées.

Devant, elles ont également été plus fortes que leurs adversaires. Les françaises ont été dominées dans l’intensité et ont tombé beaucoup trop de ballons pour espérer quoi que ce soit. Le point faible de ce match, aura été la défense tellement les italiennes ont percé plusieurs fois le rideau des bleues. Une défaite qui va faire mal aux têtes, car le tournoi se termine sur ce résultat qui n’était pas forcément programmé.

 

crédit photo : Ouest France

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de