Marc Fernandes : ‘’ J’ai des bons gamins et ils me le rendent bien ‘’

Marc Fernandes, entraîneur du MT BAN Orcet, revient sur la saison de son club et sur sa passion pour son sport, la boxe thaï. Passionnant.

Comment se passe la saison ?

Très bien pour le moment ! Elle est loin d’être finie, il nous reste encore les finales de France pour les enfants le week-end du 13 et 14 avril, un gros gala sur Canal + et la finale de Championnat de France de Kick-Boxing.

Il y a quelques jours, vous avez participé à la finale de Boxe Thaï adulte, comment ça s’est passée ?

Je suis vraiment très satisfait de cette finale. Valentin Blot finit sur le podium dans sa catégorie, tout comme Aymeric Aouine. Ils réalisent tous les deux une très grande performance et pour le dernier je suis agréablement surpris, il sort un super tournoi ! Valentin se fait sortir en demi-finale par le futur gagnant, plus expérimenté mais il était prenable. Il s’est mis la pression et ça l’a bloqué pour la suite ! Il aurait pu gagner.
L’un des points positifs, c’est que plusieurs grosses écuries sont venues nous féliciter ça fait toujours chaud au cœur. Ça donne envie de travailler encore plus et on se dit qu’on ne fait pas tout ça pour rien.

C’est quand même très positif !

Oui c’est vraiment une belle saison, que ce soit en matière de chiffre et même de diversité chez les licenciés. Nous avons beaucoup de femmes, d’enfants mais aussi des chômeurs, des patrons, des musulmans, juif. Ici il n’y a pas de barrière, ça n’existe pas !

C’est ce que vous souhaitiez dès le départ ?

Oui c’est sûr ! Dès la première année, nous nous sommes basés sur un noyau important et des bonnes personnes ont ramené eux-mêmes des bonnes personnes. Tout le monde a le même état d’esprit et le tri se fait naturellement en début de saison. Les gens qui n’ont pas la même philosophie que nous s’en vont d’eux-mêmes. On n’est pas vraiment fan des mecs qui sont là pour faire les malins et faire mal aux autres. Même si tu es plus fort que celui d’en face, c’est à toi de le pousser vers le haut, c’est comme ça que ça marche.

Comment allez vous préparer les prochaines échéances ?

Nous allons travailler au cas par cas, on va essayer de se rassurer, de se remotiver. Avec Valentin on va bosser le mental, Aymeric on va bosser la boxe anglaise et chacun va avoir un entrainement à la carte.

Que peut-on vous souhaiter ?

Que ça continue comme ça, on se régale. Je fais ce que j’aime et j’en suis très fier. Ce que j’aime par dessus tout, c’est quand nous partons en déplacement et que plusieurs membres du club viennent pour féliciter et encourager nos boxeurs ! Je remercie les supporters qui nous suivent. La boxe c’est un ring, mais nous sommes 200 autour. Cela fait 20 ans que je boxe et aujourd’hui, je peux le dire, nous avons réussi à réunir du monde. J’ai des bons gamins et ils me le rendent bien, C’est fusionnel et c’est que du bonheur.

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de