Oceane Buisson : « quand tu découvres le très haut niveau, tu as forcément envie d’y regoûter »

C’est bien connu, l’appétit vient en mangeant. Océane Buisson a connu sa première sélection avec l’Equipe de France U20 le week-end dernier. Les filles ont gagné 31 à 12 face à l’Angleterre. Une première magique !

Bonjour Océane. Alors, qu’est-ce que ça fait de porter ce maillot ?

Bonjour ! Porter le maillot de l’équipe de France est une énorme chance ! C’est une véritable fierté de pouvoir représenter son pays. C’est vraiment exceptionnel, avec beaucoup d’émotions à la fois. Mais je dirai que c’est principalement la fierté, la joie et la détermination qui m’ont le plus marqué. Après, il y a aussi un peu de pression, on sait que l’on a énormément de responsabilités et qu’il faut jouer intelligemment en gardant la tête froide.

Qu’avez-vous pensé du match de l’équipe ?

C’était un énorme match ! On a essayé d’appliquer au mieux les consignes des coachs, on savait où on allait dès le début. Il n’y a pas une fille qui ne savait pas ce qu’elle devait faire pendant le match. Nous sommes restées solidaires pendant les phases défensives et offensives, ce qui nous a permis de faire de belles actions, de marquer et de ne pas nous faire rattraper au score ! Mais il reste quelques détails à régler pour le match retour afin d’être encore plus performantes et essayer cette fois de ne pas prendre d’essais.

Et votre match personnel ?

Personnellement c’était une sorte de libération. Les coachs nous préparent physiquement et mentalement, mais je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je me suis réellement faite plaisir en jouant et je pense qu’il n’y a pas un moment où j’ai effacé le sourire de mon visage. J’ai fait quelques petites erreurs pendant le match, mais je n’ai pas baissé la tête et j’ai essayé de me rattraper ensuite. J’ai également tenté d’apporter quelque chose sur toutes les balles que j’ai pu récupérer, j’ai fait de mon mieux pour faire la différence.

Vous avez gagné assez largement… Ça donne envie d’y regoûter, non ?

On a gagné 31-12 oui. Ce serait mentir de dire que l’on ne veut pas y retourner ! J’ai envie d’y retourner et de faire encore mieux, c’est d’ailleurs pour ça que j’attends le match retour avec impatience ! Maintenant, je sais à quoi m’attendre, j’ai envie de jouer et de ne pas leur laisser de répit, les mettre en difficulté à chaque fois et qu’elles soient pressées que le match se termine !

Comment s’est passé votre mois de février ? Vous êtes passées par plusieurs étapes avant d’être titulaires en Equipe de France, non ?

Déjà c’était un gros mois de préparation puisque l’on avait un programme à faire en plus des entraînements avec le club et avec l’Université. Il fallait absolument se préparer physiquement pour affronter une grosse équipe et pour ne pas être à la ramasse sur la préparation une fois à Marcoussis.

Vous aviez un soutien particulier dans les tribunes…

Ah oui j’ai eu un sacré soutien ! J’avais d’abord une partie de ma famille avec mes parents, un de mes frères, mes tantes et même ma grand-mère ! Ensuite il y a eu la grande surprise. L’autre famille, celle du rugby avec toutes les copines du club et les coachs ! Je les remercie d’ailleurs d’avoir fait le déplacement pour venir me soutenir ça m’a vraiment touché.

Comment se passe une semaine en Équipe de France ?

C’est toute une semaine de préparation. C’est une semaine intensive où l’on doit faire attention à tout ce que l’on mange, à bien boire et se reposer pour pouvoir être en forme au moment des entraînements, être concentrée et surtout pour être la plus performante possible lors du match. Après il y a bien évidemment la rigolade avec les copines, des petits jeux pour créer la cohésion au début du stage et des retours en bus très animés par celles qui savent faire le show !

Avez-vous appris des choses que vous souhaitez retranscrire au sein de votre club ?

Effectivement, j’ai appris beaucoup de choses que l’on pourrait retranscrire, que ce soit dans les phases d’échauffement ou dans les phases de jeu. Il y a des techniques que l’on pourrait peut-être essayer de mettre en place pour ne pas se faire avoir dans notre jeu, pour essayer d’être toujours meilleures que les autres. Le haut niveau c’est beaucoup de détails qui permettent de faire la différence lors des matchs, c’est que qui fait qu’on est meilleure.

Lycée Pro de Coiffure

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de