« Défaite logique en Angleterre, mais nous avons montré du caractère pour aller chercher ce point de bonus ».

Annick Hayraud, sélectionneuse de l’équipe de France de rugby féminin, nous donne ses impressions après le match contre l’Angleterre perdu 41-26.
Quel sentiment prédomine ce soir ?
Nous sommes forcément déçus. Le staff et les joueuses auraient bien aimé évidemment l’emporter. Aujourd’hui, nous avions des éléments qui n’étaient pas au niveau. Il faut qu’on élargisse le groupe. Nous avons deux ans pour préparer toutes nos joueuses. L’Angleterre est la nation classée deuxième, on a vu ce soir que le match a été très compliqué.
Première mi-temps difficile ?
Dans ce premier acte, nous n’étions pas invitées. Défensivement, on montait pas du tout ! Nos plaquages étaient beaucoup trop hauts, ce sont des joueuses très massives et toniques. Il y a eu également beaucoup trop de turn-over, ce qui fait que l’on ne peut pas développer notre jeu correctement. Les anglaises ont été très efficaces en contre. Il faut reconnaître que si l’on a déjoué comme cela, c’est principalement parce que notre adversaire était de très grande qualité !
Prochain rendez-vous contre l’Ecosse, quelles seront vos priorités ?
Tout d’abord nous allons faire l’état des lieux. Regarder comment vont nos joueuses physiquement. Puis, on va se pencher également sur le fait que nous pouvons certainement récupérer quelques éléments blessés.
Comment sont vos joueuses mentalement après cette défaite ?
Elles étaient abattues, elles avaient vraiment à coeur de garder ce titre. C’est difficile de perdre le tournoi des VI Nations, surtout quand vous l’avez gagné l’année précédente. Il y a du positif malgré tout à ressortir de ce match, nous avons marqué 26 points, ce n’est pas rien. Nous avons montré notre force de caractère, car nous sommes allées chercher ce point de bonus. Contre le Pays-de-Galles, nous avions eu 70 % de possession, donc c’était forcément plus facile. Dans le domaine de l’utilisation du ballon, il y a aussi une grande différence entre les anglaises et les galloises.
Votre regard sur l’Angleterre…
C’est une équipe très solide, on l’a vu en première mi-temps. Même si je suis convaincue qu’il y avait de la place sur les extérieurs. A un moment donné, quatre joueuses anglaises avaient des crampes, ça veut bien dire que c’était difficile également pour elles. L’Angleterre n’est pas deuxième nation pour rien. Elles savent mettre de l’intensité dans tout ce qu’elles font.
Le programme à venir ?
Tout le monde rentre à la maison pour une semaine. On se revoit le 18 février pour préparer ce troisième match contre l’Ecosse.
Lycée Pro de Coiffure

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de