Jeremy Jallut : « le moment de montrer qui nous sommes »

Gros match en perspective ce week-end dans la poule 8 de Fédérale 2. Issoire, leader, reçoit son dauphin Limoges (dimanche à 15H), un match tendu décrypté pour nous par le centre auvergnat Jeremy Jallut.

Issoire est leader (57 points), vous réalisez une saison magnifique !

Oui on est clairement dans la continuité de ce qu’on fait depuis maintenant pas mal d’années. Nous sommes en train de nous affirmer dans cette poule, notre objectif c’est d’aller voir plus haut. Les phases finales se dessinent petit à petit. L’objectif c’est la montée, on veut faire mieux que l’année dernière, tout l’effectif est concentré.

Ce week-end c’est un très gros choc contre le dauphin ?

C’est un match qu’on a coché depuis un moment. Ils sont deuxièmes au classement, pour sécuriser la première place c’est un match très important pour nous.

Ensuite il y a la physionomie du match aller, le match ne s’était pas très bien passé. On prend un essai à la dernière action qui nous fait perdre le match. Il y a eu pas mal d’accrochages, c’était très tendu, on veut bien les recevoir. On a tous envie de jouer ce match. Comme nous n’avions pas été très bien reçus, après le match aller, on s’était tous fait la promesse de faire le travail au retour. Nous sommes tous très impatients. Eux aussi, on l’a vu sur les réseaux sociaux, leur objectif est clairement de s’imposer chez nous. Ça rajoute du piquant, au-delà de ça, c’est un match entre le premier et le deuxième, un très gros choc. On espère être à la hauteur.

Au-delà des accrochages, cette équipe de Limoges est vraiment meilleure que les autres équipes du championnat ?

Je ne sais pas, aux vues de ses résultats, sûrement.  Elle est plus régulière que les autres, c’est une équipe très jeune, qui s’est bien reconstruite après la descente l’an dernier. Ils nous avaient posé des problèmes lors du match aller par leur jeu. Beaucoup de mouvements, ils sont très forts pour garder le ballon sans faire de fautes. Il va falloir bien les prendre devant, c’est aussi notre jeu à Issoire. Les avants vont être la clé.

Vous espérez un soutien populaire important pour ce match ?

Je pense oui. On nous parle beaucoup de ce match, des vidéos du match aller.  Depuis deux semaines on sent qu’on nous en reparle, l’excitation monte. Notre public est déjà très présent, mais je pense que dimanche il y aura un petit plus dans l’ambiance.

C’est aussi un gros test avant les phases finales ?

On va rentrer dans un bloc qui va nous mettre en jambes pour les phases finales. Avec les réceptions de Limoges, Cournon et de Périgueux. Ce sont des gros matchs, notre objectif est toujours de rester invaincus à domicile. On se prépare bien et oui ça nous aidera pour les matchs couperets. Nous sommes tous impatients de jouer ces rencontres mais il y a une forte concurrence, on attend tous la composition d’équipe, on espère être dans les 22 pour participer à des chocs comme ça. Ça va être un moment important de notre saison, pour se resserrer, pour montrer qui nous sommes.

Votre avis sur vos voisins, Vichy et Cournon ?

On est très content que trois clubs du championnat représentent la région, à Saint-Junien on n’a pas aidé Cournon (défaite 29-24, ndlr), malheureusement. Mais ce n’était pas volontaire, on aime avoir tous ces clubs autour de nous, performants. Vichy va glaner des points avec Cournon, les deux clubs auvergnats vont coller à Limoges, Périgueux est en train de lâcher des points. Périgueux est en difficulté il faut voir avec l’arrivée de Jacques Delmas, Vichy revient fort, Cournon revient très bien aussi, ce serait magnifique d’avoir les trois en phases finales. Imaginez alors la fête pour le rugby auvergnat.

 

Crédit photo : Issoire Rugby.

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de