Jason Berthomier : « reprendre du plaisir »

Jason Berthomier, le milieu du Clermont Foot 63 originaire de Domérat, nous livre ses impressions sur son nouveau club et ses objectifs futurs.

Bonjour Jason, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai commencé le foot par passion, mon père a joué au foot et il me l’a transmise. J’ai débuté à l’AS Domérat en école de foot puis à treize ans, j’ai rejoint l’ancien club de Montluçon, l’EDSM. A dix-huit ans, j’ai disputé mes premiers matchs seniors en CFA. Un an après je suis retourné à Domérat une seule saison en Division d’Honneur. L’AS Moulins m’a ensuite recruté pour jouer en Nationale 2 pendant quatre années. Bourg-Peronnas, qui évoluait alors en Nationale 1 est venu me chercher et dès la première saison nous sommes montés en Ligue 2. Ensuite je suis resté un an à Brest et en Août 2018, j’ai signé à Troyes.

Pourquoi être venu au Clermont Foot ?

Je restais sur 3 mois compliqués à Troyes, je ne voyais pas de débouché pour la suite de la saison. J’ai eu l’opportunité de venir à Clermont avec ma compagne. Troyes m’a libéré de mon contrat et j’ai pu signer en Janvier. Les contacts se sont fait naturellement avec le club et maintenant je suis satisfait de ma situation.

L’intégration s’est bien passée dans le groupe ?

J’ai bien été intégré, je connaissais déjà Johan Gastien avec qui j’ai évolué à Brest, Vital N’Simba et Florent Ogier à Bourg. Dès les premiers jours je me suis senti très à l’aise dans ce groupe mais aussi dans ce club qui a conservé une dimension familiale. Ma relation avec le coach se passe dans de bonnes conditions, il sait ce que je peux apporter dans l’équipe.

Comment pouvez-vous vous décrire comme joueur ?

Je ne suis pas un joueur percutant, je me considère comme un footballeur plutôt technique. J’aime le jeu de ballon, le jeu de passes. Je m’occupe le plus généralement des coups de pied arrêtés que ce soit les corners ou  les coups francs. J’aime me proposer dans le jeu courant grâce à mes déplacements.

Quelle est votre plus belle saison ?

Je dirais plus une année civile qu’une saison en particulier. L’année 2015 a été la meilleure pour moi, nous sommes montés avec Bourg, puis nous avons fait une première partie de saison très intéressante. J’ai été nominé en fin de saison 2015-2016 dans le onze type de la Ligue 2.

Est-ce que le fait de ne pas avoir fait de centre de formation a été une force pour vous ?

Oui sans aucun doute ! C’était une force car comparé aux jeunes qui venaient d’un centre, j’avais une fraîcheur mentale car je n’avais pas baigné tout le temps dans le foot. Quand tu arrives en Ligue 2, tu sais d’où tu viens et tu savoures. En revanche à un moment donné il faut rattraper le retard au niveau tactique et sur certains aspects du jeu par rapport aux autres.

Qu’est-ce que vous espérez cette saison ?

A titre personnel, reprendre du plaisir sur le terrain. Depuis Janvier, je m’éclate aux entrainements, j’espère apporter un plus au collectif pour la suite de la saison. L’ambition du club est de prendre le plus rapidement les quarante-deux points nécessaires au maintien, ensuite jouer le haut de tableau si nous en avons la possibilité.

Qu’est-ce que l’on peut vous souhaiter pour la suite ?

De m’épanouir pleinement cette année, j’ai la chance de vivre de ma passion. Après dans une carrière il y a toujours des périodes difficiles mais dans ces périodes, je peux me reposer sur ma famille. Depuis la naissance de mon fils, je prends plus de recul sur certaines situations.

Crédit photo : Clermont Foot 63.

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de