Clermont foot 63

L’oeil de Lotfi Wada : Clermont Foot 63 – Chamois Niortais

Se relancer.

Telle est la mission du Clermont Foot  après la piteuse et lamentable sortie en 32e de finale de la Coupe de France aux mains d’une équipe de Marignane Gignac, pensionnaire de troisième division, réduite à 10 pendant plus d’une heure.

Les hommes de Pascal Gastien auront donc fort à faire ce vendredi soir au Gabriel Montpied, lors de la réception du Chamois niortais, club rompu aux joutes physiques de la Ligue 2 depuis quelques années, qui occupe la cinquième et dernière place de barragiste malgré quelques problèmes administratifs et tensions au sein même du club.

Une équipe deux sévrienne qui comme son adversaire du soir aura à cœur de rebondir aprés une élimination sans gloire contre le club de Bergerac, pensionnaire de N2. Les Chamois, invaincus en championnat depuis fin novembre pourront compter sur quelques atouts de qualité tels que leur arme atomique camerounaise, Andé Dona Ndoh, meilleur buteur de l’histoire du club et accessoirement meilleur buteur du club niortais cette saison avec 11 buts (troisième meilleur buteur de L2). Un attaquant expérimenté, difficile à bouger et bon tireur de penaltys (7 de ses 11 buts ont été marqués sur cette exercice) que la défense clermontoise devra surveiller comme le lait sur le feu ou encore les jeunes Dylan Louiserre auteur de 4 passes décisives en championnat et Godwin Koyalipou, tout juste 18 ans et déjà auteur de 2 buts.

Cependant les auvergnats auront une carte à jouer avec la vitesse, les dribbles de Perreira-Lage et de ses coéquipiers en attaque pour perturber une défense niortaise qui peine à garder sa cage inviolée depuis sa victoire face à Valenciennes malgré la présence d’éléments solides comme Saturnin Allagbé dans les bois, international béninois, Issouf Paro, Ibrahima Conté, Matthieu Sans ou encore Julien Da Costa.

Il sera donc important pour les clermontois de confirmer les belles promesses au niveau du jeu produit, entrevues en 2018 et d’insister sur les points faibles d’un adversaire niortais, bien en place, physiquement solide, un peu lent à l’arrière, qui ne viendra pas en victime expiatoire sur la pelouse du Montpied vendredi soir.

Aux rouges et bleus de faire le travail et de dompter un adversaire qu’ils n’ont plus battu depuis février 2016.

Lotfi Wada.

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de