Anthony Bourliaud : « Vichy n’a rien d’un promu cette année ! »

Passé par l’ASM et Riom notamment, Anthony Bourliaud fait parti de l’US Issoire en tant qu’entraîneur et joueur.

Bonjour Anthony, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Anthony Bourliaud, j’ai 26 ans, et je suis né à Clermont-Ferrand. J’ai grandi en Auvergne à Volvic, et j’ai découvert le rugby dans le club de Combronde à l’âge de 4 ans et demi. J’entame cette année ma 23ème année de rugby, j’ai joué à Riom, à l’ASM jusqu’à mes 17 ans. Je suis parti jouer à Issoire en équipe première à l’âge de 18 ans. Je suis alors recruté au centre de formation d’Aubenas en Ardèche pour une année, puis j’ai été recruté ensuite par le RC Toulon où j’ai évolué en Espoirs et au centre de formation. J’ai signé mon premier contrat professionnel à Aubenas pour trois ans, après deux superbes années à côtoyer le haut niveau à Toulon. Mais j’ai décidé de revenir en Auvergne pour m’inscrire dans le projet de l’USI et passer mes diplômes d’entraîneur afin de décrocher un poste dans ce club.

Aujourd’hui, je suis joueur et entraîneur, en effet je suis pensionnaire de l’équipe fanion, et j’entraine les U16 du club. J’’interviens à la section collège ainsi qu’avec les jeunes du centre d’entraînement.

Comment analysez-vous ce début de saison ?

Il est plutôt bon avec un très bon premier match à Orléans où l’on réalise sûrement le match le plus complet de ce début de saison. Ensuite s’enchaînent des matchs qui nous restent un peu en travers de la gorge notamment Limoges et Cournon. Nous avons été pris dans l’engagement et nous n’avons pas su imposer notre rugby. Contre Tulle on joue seulement 25 minutes et nous n’avons pas été disciplinés. Comptablement, c’est positif avec cette deuxième place mais dans le fond on peut faire mieux.

La montée est-elle un objectif cette année ?

L’objectif est de faire mieux que l’an dernier… Par conséquent cela inclut la montée. On ne se focalise pas sur les phases finales, on veut juste enchaîner les matchs avec surtout un objectif de contenu.

Est-ce qu’un derby se prépare différemment ?

Un derby est toujours particulier, pour notre part on le prépare comme n’importe quel autre match. Cependant le jour J, on a ce petit truc en plus en termes de motivation et d’engagement. On joue chez nous et on n’a pas pour habitude de laisser gagner nos adversaires sur nos terres !

Que pensez-vous de cette équipe de Vichy ?

Elle semble assez complète avec une grosse conquête, une mêlée solide qui a fait souffrir plusieurs mêlées adverses cette saison et une touche orchestrée parfaitement par Arthur Roulin. Dans le jeu, on voit qu’elle est structurée avec des leaders de jeu qui ont connu le niveau supérieur et elle a de la densité avec un centre et un troisième ligne centre qui les met souvent en marche avant. Je crois qu’ils n’ont rien d’un promu cette année mais plutôt d’une équipe qui va batailler pour la qualification.

Personnellement, quels sont vos objectifs ?

Mon premier objectif est de prendre du plaisir que ce soit en match ou à l’entraînement. On a un groupe qui vit bien et j’essaie de faire en sorte que tout le monde travaille dans la bonne humeur tout en poussant une petite « gueulante » de temps en temps (rire).

Rugbystiquement parlant, mon objectif est d’avoir le moins de déchets possibles dans mon jeu et mes prestations.  Les « jeunes » poussent derrière, c’est bien ! Et c’est avec plaisir que j’essaie de leur transmettre mon expérience !

47398326_922173741309679_7461356777343287296_n[1]

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de