Chamalières, objectif 32ème !

Le FC Chamalières affronte Villefranche ce week-end. Jean-Baptiste Fourneuve, gardien de but du FCC, nous livre ses impressions.

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour aux lecteurs de Clermont Sports, je m’appelle Jean-Baptiste Fourneuve. J’ai 26 ans, je suis gardien de but au Football Club Chamalières.

D’origine clermontoise, j’ai pris ma première licence à l’âge de 6 ans au club de l’Union Sportive des Martres-de-Veyre où j’étais déjà dans les cages. Nous avions une super génération ce qui m’a permis d’être repéré à l’âge de 12 ans par le Clermont-Foot Auvergne 63. J’ai rejoint le club à 13 ans et j’ai fait toutes les catégories de jeunes puis j’ai intégré le groupe de la réserve professionnelle à 17 ans. J’ai passé 4 ans en réserve où j’ai connu des hauts et des bas. J’en garde d’excellents souvenirs, car j’ai pu côtoyer le groupe professionnel mais forcément des regrets, de ne pas avoir pu percer au sein de ce club qui me tenait à cœur. J’ai décidé à l’âge de 21 ans de quitter le Clermont Foot pour raisons professionnelles puisque j’avais une très belle opportunité hors de la région. A mon retour, j’ai signé un an à l’USMV puis je suis retourné au niveau national au Football Club Cournon d’Auvergne pendant 3 ans puis le Football Club Chamalières depuis 2 saisons.

J’en profite pour remercier tous les éducateurs que j’ai eu au sein de mon parcours ainsi que mes parents, qui ont fait beaucoup de sacrifices quand j’étais jeune pour me véhiculer.

Dans la vie, je suis auditeur financier et je passe actuellement mon diplôme pour devenir Commissaires aux Comptes (équivalent de 8 années d’études). C’est un métier très prenant et je suis heureux de pouvoir encore jouer à ce niveau et concilier le foot avec la vie professionnelle et personnelle.

Comment expliquez-vous ce super début de saison ?

Je pense qu’il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer ce bon début de saison, même si dans le foot tout est fragile et cela peut basculer dans un sens comme un dans un autre.

Nous partions sincèrement dans l’inconnu puisque nous avions connu un mercato vraiment agité avec plus d’une dizaine de départs pour autant d’arrivées, avec des renforts de jeunes joueurs du coin ou de joueurs plutôt « revanchards » mais qui n’avaient plus joué depuis quelques temps. Le coach a misé sur le recrutement de « bons mecs » et bien lui en a pris puisque notre équipe vit vraiment très bien. Il y a des choses qui ne se disent pas en dehors d’un vestiaire, mais je pense que ce que nous avons vécu au stage de cohésion à Super Besse pendant la préparation a été fondateur pour la suite.

De plus, je pense que le travail mis en place par le staff et l’implication des joueurs aux entraînements expliquent aussi les bons résultats. Nous bossons bien. Il y a une exigence à l’entraînement et tous les joueurs sont présents aux séances ce qui crée de la concurrence. Le club se structure à tous les niveaux et cela se ressent dans nos conditions de travail et la rigueur imposée par le coach. Personne ne triche et pour l’instant cela fait la différence mais s’arrêter là serait stupide.

Après en toute honnêteté, malgré ce que je viens d’évoquer, nous étions vraiment dans l’incertitude au début… Il n’y a pas de vérité dans le foot et nous avons eu la chance de bien attaquer. Nous avons remporté notre premier match ce qui a généré de la confiance et nous a permis de valider le travail. La mayonnaise a vite pris et les victoires se sont enchaînées. Nous y avons pris goût.

Quel est l’objectif du club cette année ?

L’objectif principal de l’équipe première était d’assurer son maintien. Avec 26 points avant la trêve, on peut considérer que ce premier objectif est atteint.

Le deuxième objectif est de progresser d’année en année par rapport au classement général. Nous avions fini avec 29 points l’an passé et nous souhaitons atteindre la barre des 30 points. Celle-ci semble jouable mais nous ne nous sommes pas fixés d’objectifs plus élevés pour le moment. Quand on rentre sur le terrain, on vise juste la victoire pour que notre mouette porte bonheur puisse déployer ses plus belles ailes dans le vestiaire. Nous restons lucides car la saison est longue et il y a de grosses armadas derrière nous, mais on va se battre. Nous sommes actuellement la meilleure défense de la poule et en tant que gardien je vous avoue que ça serait un beau challenge de terminer la saison meilleure défense. Je sais également que le coach y tient particulièrement.

Concernant la Coupe de France, nous ne nous sommes pas fixés (les joueurs et le club) d’objectifs particuliers. C’est que du bonus ! Mais on ne va pas se mentir. Quand on arrive au 8e tour, on rêve d’aller plus loin et d’affronter une Ligue 1. Nous voulons vivre un moment exceptionnel mais également mettre en lumière le club et récompenser les bénévoles et tous les gens qui nous suivent.

Après, concernant l’objectif du club, je ne suis pas dirigeant mais je pense que le club veut continuer à se structurer et à progresser tout en continuant de véhiculer une bonne image. Je pense que nous y parvenons marche après marche. On peut noter que nous avons créé cette année une équipe féminine.

Comment le groupe se porte physiquement ?

Nous n’avons pas eu de coupure depuis juillet mais heureusement ! Cela veut dire que nous sommes encore présents en Coupe. La fatigue se fait ressentir car les matchs s’accumulent mais nous avons la chance d’avoir un groupe jeune qui récupère vite et un groupe homogène où le coach peut faire tourner sans affaiblir l’équipe. Pour les anciens comme moi, on essaie de gérer un peu aux entraînements !

On a senti qu’on avait un peu moins de gaz ces derniers temps. Mais cela n’est pas une excuse ! Nous compensons par une grosse concentration et une plus forte envie. Nous ne pourrons pas parler de fatigue samedi ! Le match est trop important et c’est la tête ainsi que l’envie de s’arracher pour le copain qui prédominera dans les moments difficiles de la rencontre.

Comment cette semaine est abordée ?

Comme une autre. Nous avons fait une séance lundi de récupération puisque nous sommes allés chez notre partenaire Royatonic. Sinon, nous avons trois séances par semaine : mardi, jeudi et vendredi comme d’habitude. Cette semaine est vraiment abordée de manière habituelle, comme si nous jouions un match de championnat. Il faut se préparer sereinement et ne pas donner trop d’importance au contexte du match.

Quel est l’état d’esprit de l’équipe aujourd’hui ?

C’est ma vingtième licence et je n’ai jamais vécu une aventure humaine comme cette année. On est une bande de potes et chaque joueur est important dans le groupe. Tout le monde apporte de la bonne humeur et même les remplaçants pour qui ce n’est pas toujours facile. On vit vraiment bien même, il faudrait tout de même qu’on rigole un peu moins à l’entraînement mais bon une fois que nous sommes dans le tunnel, on bascule dans un autre monde. Cette année il faut aussi dire que l’on a un DJ résident dans l’équipe ce qui permet vraiment de donner une autre tournure aux soirées ! On a également une défense centrale atypique qui partage une passion commune ! Les liens sont sur et en dehors du terrain. J’invite d’ailleurs tous les lecteurs à suivre nos aventures sur les réseaux sociaux et notamment Instagram du FCC. Preuve de sa progression, le club s’est doté d’un Community Manager qui gère la communication à merveille.

Que peut-on vous souhaiter pour cette saison ?

De continuer à gagner des matchs, à prendre du plaisir ensemble et d’aller le plus loin possible dans chaque compétition.

Connaissez-vous cette équipe de Villefranche ?

Pour ma part je connais quelques joueurs pour avoir joué avec eux ou contre eux au cours des saisons précédentes. Je pense notamment à Adrien PAGERIE qui est un régional et que j’aurai plaisir à recroiser. Des échos que j’ai eu, c’est une équipe organisée, solide et qui a d’excellents joueurs. Nous ne les avons pas étudiés de manière poussée. C’est un bon club de National 1. On sait que cela va être dur, que nous ne sommes pas favoris. A nous de mettre le maximum d’ingrédients de notre côté pour faire déjouer la tendance. On espère que le public sera là pour nous aider.

Merci à Fabrice et à Clermont Sports. C’est une excellente initiative de promouvoir le sport au niveau local.

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de