boxe

Benedikt Croze offensif, spectaculaire mais battu par le champion de France

Pour le Gala du Clermont Boxe Saint-Jacques, la fête fut belle et le spectacle au rendez-vous. Les nombreux combats amateurs ont chauffé la salle, avant les deux gros chocs professionnels de la soirée. Benedikt Croze a réalisé un très bon combat mais a échoué dans sa tentative de devenir Champion de France des Coqs.

Benedikt Croze, du Clermont Boxe Saint-Jacques, affrontait hier soir le champion de France de la catégorie Coq Elie Konki (Paris). Avant le combat, la foule hurle déjà le nom du local, mais le champion de France en titre s’avance imperturbable, avec la dose d’arrogance qu’il sied au champion en titre. Le combat est une véritable opposition de style, offensif et longiligne pour Croze, replié et trapu pour Konki. Dès la première reprise, le Clermontois lâche ses coups, harcèle son adversaire de crochets. Mais, Konki se recroqueville et encaisse bien, profitant de chaque opportunité pour répliquer avec puissance. Jouant parfois d’esquive parfois de sa garde parfaite, le champion va laisser passer l’orage. En face, Benedikt Croze n’arrêtera jamais l’orage. Beaucoup de boxeur se serait brisé sur cette défense de fer mais lui, round après round, a martelé, cherchant les failles, sans changer sa stratégie.

Et c’est bien là que Konki a conservé son titre, chacune de ses contre-attaque fait mouche et, encaissant les coups sans broncher, commence petit à petit à tenter plus de choses. Arrivé au septième round, Croze combat encore, avec envie, mais fatigué il laisse des opportunités plus grandes à son adversaire, qui en profite en souffrant. Dans les derniers rounds du combat, les deux boxeurs, exténués, lâchent leurs dernières forces dans la bataille, la décision est indécise, sauf pour la salle du gymnase Thévenet bien entendu. Mais sous les encouragements de la foule c’est quand même Konki qui l’emporte sur décision des juges (96-94,97-93,96-95). La netteté des frappes du parisien auront sûrement pesés très lourd dans la décision finale des juges, mais Benedikt Croze aura fait un combat magnifique face à un très grand champion.

Avant lui, son compère Kamel Amari est allé chercher un splendide match nul face au champion de France de la catégorie, Anthony Chapat. Là encore, face à un boxeur très stratège, le clermontois a sorti ses tripes pour mettre en difficulté son adversaire. Parfois emporté dans un combat désordonné, Kamel Amari  a tout donné, surtout dans un dernier round épique où la défense ne comptait plus des deux camps. Un très beau résultat face à un boxeur dur à bouger, et très précis sur ses frappes. Malgré la défaite pour le titre, le gala au gymnase Thévenet était un très beau moment de boxe, et le public aura vu du spectacle.

Crédit photo : Kinic

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de