Kevin Bocanegro : « On s’interdit de perdre à domicile ! »

Après un nul arraché chez le favori de la poule, Vesoul, le HC Cournon d’Auvergne compte bien engranger le maximum de points à la maison ce week-end, face à une équipe de Beaune qui vient avec l’intention de repartir du Puy-de-Dôme avec la victoire. L’ailier droit du HCCA, Kevin Bocanegro, revient notamment sur le match de Vesoul, mais aussi sur le club en général.

Bonjour Kevin, tout d’abord, peux-tu te présenter à nos lecteurs ? (parcours dans le hand comme en dehors du sport)

Je m’appelle Kevin Bocanegro. J’ai 22 ans et je suis Lozérien. Je travaille actuellement dans une enseigne de distribution alimentaire. Je pratique le handball depuis 12 ans. Mon club d’origine est le Mende Gévaudan Club où j’ai toujours évolué sur le poste d’ailier droit.

Arrivé à Cournon la saison dernière en provenance de Mende. Comment es-tu arrivé dans le Puy-de-Dôme ?

Ma copine fait ses études à Clermont, je souhaitais m’en rapprocher. J’ai joué un match amical contre Cournon, nous sommes entrés en contact, les présidents m’ont fait une proposition que j’ai accepté.

Si tu devais comparer le club de Mende et celui de Cournon, quels sont les différences majeures entre ces deux clubs ?

J’ai évolué avec Mende jusqu’en Nationale 3. Quand je suis venu à Cournon je savais que le premier objectif était d’accrocher le haut du tableau de la N3 pour préparer une montée en N2. Cournon est un club très bien structuré et à ce titre nourrit de fortes ambitions.

Présent donc depuis un an dans le club, que peux-tu dire sur tes camarades de jeu ?

Notre équipe est homogène et nous avons une belle cohésion de groupe. C’est notre force. C’est ce qui nous porte dans les matches. On se connait bien. En plus d’être coéquipiers, on est amis. Me retrouver avec des joueurs qui ont joué à plus haut niveau que moi, comme Théo Karoubi et Maxime Bouquet, me donne envie de progresser.

Comment trouves-tu l’ambiance générale du HCCA ?

J’ai trouvé ici une ambiance familiale. Les dirigeants sont très présents et très à l’écoute des joueurs. On a une relation de confiance entre nous.

Comment te décrirais-tu comme ailier ? Quels sont tes points forts et tes points à améliorer ?

En N2, le niveau des gardiens étant plus exigeant, je sais que je dois améliorer ma gamme de tir.

Débutant dans ce championnat de N2, qu’attends-tu d’une saison comme celle-ci ?

D’abord on très fier d’avoir accédé à la N2. On fait partie des promus mais on a coeur de tenir le niveau pour jouer dans la cour des grands et de s’y faire une place. On s’entraîne avec beaucoup d’intensité, notre coach Karim nous fait progresser à la fois individuellement et collectivement.

Après un nul à Vesoul, favori de ce groupe, que retiens-tu de cette rencontre ? Collectivement comme individuellement.

Ça a été un match de haut niveau. Vesoul est une très belle équipe. Au début on a subi la pression mais sans leur laisser prendre trop d’avance. Ce qui a été incroyable c’était la fin du match, on a arraché le nul au mental. Individuellement je marque les 33, 34 et 35ème but dans le money time. Faire un nul a Vesoul c’est pour nous une  victoire. On a compris de quoi on était capable et ça va nous donner de la force pour avancer tout au long de la saison.

Vous accueillez Beaune ce week-end à la maison, vainqueur de Venissieux 31 à 23 lors de la première journée. Un mot sur cette rencontre devant vos supporters ?

Beaune est  une équipe du haut du tableau. On joue chez nous…C’est toujours plus « confortable » mais on va tout donner. On s’interdit de perdre à domicile. Notre public sera là. On va assurer et se surpasser pour lui.

Lycée Pro de Coiffure

1
Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de