Axel Toupane rejoint un autre géant européen !

Au Zalgiris Kaunas, club historique lituanien et du basket européen depuis de nombreuses décennies, Axel Toupane s’en va, et rejoint une autre écurie, mais pas n’importe laquelle ! En effet, il a signé à l’Olympiakos, en Grèce.

A l’image du Zalgiris, l’Olympiakos est un club omnisport, connu dans plusieurs sports comme le Football, le Volleyball et donc le Basketball. En rivalité avec le Panathinaïkos, cette formation grecque est, avec son rival historique, ce qui se fait de mieux dans son pays. Vainqueur à douze reprises du championnat local (la dernière victoire date de 2017), l’Olympiakos a surtout gagné par trois fois l’EuroLeague, dont un doublé en 2012 et 2013. Présent au Final Four en 2016/17, les Grecs ont malheureusement échoué cette saison, se faisant éliminer par… le Zalgiris Kaunas d’Axel Toupane.

Ambitieux cette année, l’Olympiakos veut redorer son blason, et met tous les moyens pour cela. Et ça commence par l’entraîneur : même si il a fait du bon boulot de 2014 à 2018, Giannis Sferopoulos laisse sa place à la légende David Blatt. Médaillé d’or en 2007 à l’Eurobasket avec la Russie, vainqueur de l’EuroLeague avec le Maccabi Tel-Aviv en 2014, il a surtout coaché un des meilleurs joueurs de l’histoire du basket lors de son passage à Cleveland (de 2014 à 2016) : LeBron James. Champion de l’EuroCup avec les Turcs de Darussafaka cette saison, David Blatt va tenter de faire des prouesses à Athènes.

L’effectif du club du Pirée se dessine petit à petit : en gardant sa base de joueurs grecs (dont le capitaine Vassilis Spanoulis), on retrouve de nombreuses recrues comme le prometteur Nigel Williams-Goss (Partizan Belgrade), Zach LeDay (Hapoël Gilboa Galil), Sasha Vezenkov (Barcelone), et donc le Français Axel Toupane.

Fils de Jean-Aimé Toupane, celui qui a fait ses armes au Stade Clermontois dans sa jeunesse, a réalisé une saison intéressante en Lituanie. Il a participé à 76 rencontres, cumulant en moyenne 7,2 points à 48,9% de réussite aux tirs et 2,4 rebonds en 16 minutes. Fort défenseur, il a donc largement contribué au sacre de son équipe dans le championnat local, mais aussi à l’excellent parcours en EuroLeague (troisième, derrière le Real Madrid et Fenerbahce et devant le géant moscovite, le CSKA).

Si son rêve est, comme tous les basketteurs, de jouer un rôle important en NBA, sa signature à l’Olympiakos pourrait lui permettre de s’en rapprocher. L’ancien joueur de Denver, Milwaukee et de New-Orleans tentera en tout cas de crever l’écran avec son club en essayant de remporter le championnat grec et de faire le Final Four d’EuroLeague édition 2019 à Vitoria (Espagne). Réponse en Mai 2019 !

Photo en Une : site officiel Olympiakos Basket

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de