La JAVCM récolte les points de la victoire dans le derby face à Roanne !

Même si l’équipe n’a plus rien à jouer dans ce championnat de Pro B, la JAVCM avait tout de même un petit objectif à remplir : remporter le dernier derby de la saison face au voisin roannais. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les hommes de Guillaume Vizade l’ont fait avec brio ! Victoire 75 à 68.

insta-match-roanne-fmPourtant, le début de ce match est à mettre à l’actif de la Chorale qui caracole en tête lors du premier quart-temps (17-18), notamment grâce à un certain Jason Williams (6 points), loin d’être un inconnu dans les travées du Gymnase Pierre Coulon de Vichy puisqu’il a porté les couleurs du club de 2014 à 2016, auréolé d’un titre individuel : celui de MVP du Final Four de NM1 en 2015. Mais, en face, il y avait du répondant, nommé Christopher Smith. L’ailier vichysso-clermontois a réalisé une partie fantastique dans ce derby : avec 11 points lors des dix premières minutes, il va finir avec un total de 20 points (à 7/9 aux tirs dont 5/6 à 3-points) et 3 rebonds pour 20 d’évaluation. Fort scoreur, il a été un danger permanent sur le parquet, ce qui a permis de libérer des espaces à ses coéquipiers. Le deuxième quart-temps tournera à l’avantage des locaux : si Thomas Ville va inscrire deux tirs primés à la suite (22-29 à la 14’), la JAVCM va dicter son tempo : des lancers-francs convertis, un panier à 3-points de David Denave réussis (malgré cinq échecs auparavant) et un dunk ravageur du jeune Serge Mourtala (20ans), qui permet ainsi d’avoir une petite avance à la pause (33-31).

Peu précis jusque-là derrière la ligne des 6,75m, le club métropolitain va avoir un sursaut d’orgueil : que ce soit Denave, Morency, Mitchell ou l’intenable Smith, les filets trembleront à plusieurs reprises pour permettre d’avoir un écart plus grand à la fin du troisième quart-temps (56-51). Mieux encore, le score sera de 61-51 à la 33’ (l’intérieur Bronchard n’aura pas peur de saisir sa chance au-delà des 7m pour inscrire un panier important). Pensant avoir fait le plus dur, la JAVCM va voir son adversaire revenir à deux petits points (65-63). Seulement voilà, quand la salle de Pierre Coulon veut voir son équipe gagner un match, et surtout un derby de la sorte, elle le fait savoir, et les joueurs le comprennent très rapidement. Et c’est le meneur Kwamain Mitchell qui va prendre le jeu à son compte : l’Américain inscrira tout simplement les dix derniers points de son équipe, dont une action de grande classe : face à l’international camerounais Benoit Mbala, Mitchell va enchaîner les feintes pour conclure sur un panier à 3-points. Privé d’Omar Krayem, souffrant d’une allergie tenace, la JAVCM a donc réalisé un exploit en battant Roanne, deuxième au classement. Un exploit double puisque les locaux restaient sur une série de cinq matchs sans victoire tandis que les visiteurs avaient connu douze victoires en treize matchs. Si la Chorale n’a pas joué sa partition comme elle le souhaitait, le club ligérien a surtout perdu la bataille aux rebonds, un secteur clé en général pour les hommes de Laurent Pluvy. En effet, tournant en moyenne à 35 rebonds par match, ils en ont récolté seulement 25 sur ce match (contre 34 pour la JAVCM). La maladresse des javo-stadistes, dont celle du géant Mohamed Kone (2/11 aux tirs), n’a donc pas empêché les Jaunes et Rouges de l’emporter cette fois-ci.

L’homme du match : Kwamain Mitchell.

Clutch ! En d’autres termes, Mitchell a fait un match où il a multiplié les paniers décisifs, et notamment à la fin du match puisqu’il a inscrit les dix derniers points de son équipe. Au final, il termine avec 20 points (à 6/12 aux tirs dont 6/8 aux lancers-francs), 5 rebonds, 5 passes décisives et 4 fautes provoquées pour 19 d’évaluation en 31 minutes. Avec Chris Smith, il a été le moteur offensif de son équipe dans cette victoire.

Le chiffre du match : 13.

C’est le nombre de rebonds offensifs pour la JAVCM, qui a outrageusement dominé les débats dans la peinture avec pas moins de 34 rebonds au total (dont 12 pour Mohamed Kone) contre 25. Au contraire, Roanne n’en a récolté que 3, se cassant les dents sur une défense auvergnate plus efficace.

 

Rédigé par @Damien__N
Source: http://www.vcm-basket.com

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de