Franck Honorat – L’étoile montante

Un toulonnais qui joue à clermont… il n’y a bien qu’au foot que l’on peut voir ça ! franck honorat s’illustre cette saison aux yeux du grand public. il s’affirme comme une des armes offensives les plus efficaces du groupe clermontois. nous avons eu la chance de le rencontrer.

honorat1Franck, explique nous qui tu es et quel est ton parcours ?

Je m’appelle Franck Honorat, j’ai bientôt 22 ans, je suis originaire de Toulon. Dès l’âge de quinze ans, je suis parti au club de l’OGC Nice, je suis rentré au centre de formation pour trois ans. Lorsque j’avais seize ans, j’ai effectué mon premier match en professionnel face à Bordeaux. À partir de là j’ai fait tous les entraînements avec l’équipe professionnelle, ainsi que la préparation physique. J’ai fait quelques entrées en cours de match et le plus souvent je redescendais avec l’équipe réserve. À mes dix-huit ans, j’ai signé mon premier contrat professionnel, je me suis aperçu qu’il y avait une forte concurrence et j’ai donc décidé de partir pour pouvoir avoir du temps de jeu. Je suis allé en Ligue 2 à Sochaux en prêt pendant un an où j’ai disputé quelques matchs.

Je suis revenu à Nice après la fin de mon prêt, il y avait eu un changement d’entraîneur avec le départ de Claude Puel et l’arrivée de Lucien Favre. Le nouveau coach ne me connaissait pas et il y avait toujours plus de concurrence. J’ai donc décidé de rejoindre le Clermont Foot 63.

Pourquoi avoir voulu rejoindre le Clermont Foot 63 ?

Je voulais avoir du temps de jeu, et puis le club m’a proposé un contrat de trois ans, ce qui était très intéressant. C’est un club familial tout comme l’OGC Nice et c’était très important pour moi.

Comment as-tu abordé cette saison 2017-2018 ? 

Je suis venu ici, car c’était Corinne Diacre qui était en poste et qui a voulu que je vienne à Clermont. Au bout d’un mois, on apprend qu’elle quitte son poste pour entraîner l’équipe de France féminine et il y a l’arrivée d’un nouvel entraîneur. C’est reparti un peu de zéro suite à cet événement par rapport à la concurrence.

Comment te sens-tu dans le club ?

L’ambiance au sein du club est super, il y a une très bonne entente entre tous les joueurs et il y a de la joie de vivre. Tout cela, c’est vraiment important, surtout quand on est nouveau comme moi. L’intégration se fait beaucoup plus vite. De plus, nous étions pas mal de nouveaux joueurs au sein du groupe, le club nous a très bien accueilli et je tiens à les remercier pour cela.

C’est un club où je me sens bien, pour moi ce ne sont pas des coéquipiers, ce sont des amis. Tous les jours, on vient s’entraîner et on prend du plaisir à jouer ensemble, on est plus libéré sur le terrain et on joue notre vrai football.

Justement on voit que tu es bien et que tu enchaînes les bonnes performances…

Oui, le coach m’a demandé de donner le meilleur de moi-même durant les entraînements, je lui ai prouvé que j’avais envie de jouer. C’est à partir de début janvier, au retour de la trêve, il a commencé à me faire jouer et j’ai enchaîné les matchs. J’ai commencé à faire des passes décisives, à être mieux dans ma tête et surtout physiquement, car au début je n’arrivais pas à tenir 70 minutes alors qu’aujourd’hui je peux tenir pendant 90 minutes.

Quel est ton avis sur la saison de l’équipe ?

L’objectif principal c’était le maintien, en essayant d’être dans les dix premiers. On a joué sans se prendre la tête, on s’est rendu compte qu’on avait un bon groupe et que l’on pouvait faire quelque chose cette saison. On arrive à sept matchs de la fin et on se dit maintenant que l’on peut finir dans les cinq premiers et disputer les play-offs.

DSC_0157.JPGLa montée en Ligue 1 est-elle envisageable ? 

Atteindre les barrages serait vraiment super, on va tout faire pour.

La fin de saison arrive, vous sentez une forme de pression ?

Honnêtement il n’y a pas de pression au sein du groupe, chaque jour, on prend du plaisir à l’entraînement, on se dit que l’on n’a rien à perdre et que l’on a tout à y gagner. Il faut que l’on prenne du plaisir sur chaque match que l’on dispute, de pouvoir continuer à jouer notre football tous ensemble, car on est une équipe qui aime jouer au ballon. Nous n’avons rien à perdre.

Le premier de ses sept derniers matchs de la saison, c’est face à Niort, comment l’avez-vous préparé ?

On l’a bien préparé, même si nous avons fait un mauvais résultat le week-end précédent contre Ajaccio où on prend un but à la dernière minute. On s’est dit qu’il n’y avait pas tout à jeter dans ce match, il y avait de bonnes choses, on arrive à revenir au score, mais il faut savoir ne pas prendre de but dans les dernières minutes. Contre Niort, ce sera un match très difficile, c’est une équipe qui est dans une bonne dynamique, car ils reviennent bien, mais il faut absolument gagner, le championnat est très serré entre les équipes et il est important de ne plus perdre de point pour pouvoir disputer les barrages à la fin de la saison.

Un petit mot sur votre entraîneur Pascal Gatien, comment se passe la relation avec votre entraîneur ?

Tout se passe très bien avec lui, il est très disponible pour nous, chaque mardi, nous avons une réunion avec lui pour savoir ce qui n’a pas été bien durant le match du week-end, dès qu’il a quelque chose à nous dire, il le dit franchement mais individuellement. Il nous répète souvent que l’on est un bon groupe et qu’il y a la possibilité de faire quelque chose cette année et que l’on donne le meilleur de nous-même.

Quel est ton objectif principal pour cette fin de saison ? 

Je me sens bien dans le club, je prends beaucoup de plaisir, je me plais dans cette ville et les personnes sont très accueillantes. Mon objectif principal c’est d’enchaîner les matchs, de pouvoir marquer des buts et faire des passes décisives afin de pouvoir un jour monter en Ligue 1 avec le Clermont Foot 63, ce serait quelque chose de super pour le club.

 

Crédits photos : Clermontfoot.com

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de