AUX PORTES DU PROFESSIONNALISME

Le handball féminin n’a rien à envier à son homonyme masculin et c’est avec ferveur que M. le président, Vincent Salesse, nous a présenté ses ambitions, partagées avec les joueuses. 

ACTU_SALESSE

Qui êtes-vous Vincent ? Pourquoi le hand ?

Chef d’entreprise dans l’événementiel depuis 28 ans sur Clermont, il y a un an ½, le Clermont Co handball (devenu HBCAM 63) est venu me chercher. Passionné de sports en général, mais sans lien avec le hand à l’époque, j’ai été séduit par le projet et les hommes qui en faisaient partie. J’avais émis trois conditions : qu’on me veuille à l’unanimité des membres du bureau directeur, que j’ai l’assurance que la collectivité valide ce choix, cette nouvelle organisation, cette structuration à venir et que bien entendu l’équipe monte rapidement !

Comment définiriez-vous le rôle d’un président ?

Chef d’orchestre, homme à tout faire, obligatoirement passionné, c’est une implication de tous les instants, même si j’applique au mieux la formule : « le président préside, les entraîneurs entraînent, et les joueuses jouent ! » C’est énormément de travail et le plus important à mon niveau est de trouver des partenaires qui, à ce stade, ne peuvent être que des amis, des relations, des gens qui croient en l’avenir de ce projet tout simplement.

Combien de licenciés compte le HBCAM 63 ?

C’est insignifiant car en fait, et c’est quasi unique en France (nous sommes d’ailleurs régulièrement sondés pour être copiés), nous sommes une sorte de sélection de la majeure partie des clubs de la Métropole Clermontoise (Cournon, Aubière, Pérignat les Sarliève et le Stade Clermontois) en plus du Pôle espoir. Les joueuses du HBCAM 63 (hormis quelques exceptions) sont donc licenciées dans les clubs de la convention. Ce qui nous permet d’avoir plusieurs équipes réserves, et des clubs conventionnés qui bien entendu, y trouvent leur compte !

Pensez-vous qu’il y a de la place pour un club de hand pro à Clermont ?

Évidemment ! C’est l’objet même de mon engagement. Dès qu’une équipe de France vient jouer à la Maison des Sports, on pourrait remplir trois fois la salle ! Ce sport est ultra populaire, tout le monde y a joué au moins une fois à l’école. Les équipes de France masculine et féminine, avec leurs nombreux titres évidemment, nous aident beaucoup dans ce succès. Il faut dire que c’est vraiment très spectaculaire, ultra rapide, avec beaucoup de buts, des matchs souvent serrés plein de suspense, un sport très bien formaté pour passer un bon moment en famille et qui commence à avoir une très bonne et très large diffusion TV !

5a5c668e673ab_IMG7978

Quels sont vos objectifs pour les deux ans qui viennent ?

Nous sommes très ambitieux car nous n’avons pas vraiment le choix : monter en N1 à la fin de cette saison, ce qui nous permettra d’être au plus haut niveau amateur, et après on se donne un an ou deux maximum pour aller en D2 puis encore un an ou deux pour l’élite, la D1 ! Ce n’est que grâce à cette dynamique que cela peut marcher, pour que le public soit présent, les médias, les partenaires et les collectivités à nos côtés.

Que pensez-vous du sport auvergnat en général, notamment sur la médiatisation ?

Il est aujourd’hui, en Auvergne, très difficile de se faire une place à côté du rugby, du basket et du foot ! Surtout pour une équipe féminine. Mais les choses changent, on fait bouger les lignes petit à petit, et c’est à nous de faire nos preuves. Mais c’est certain que la réussite sportive passe indéniablement par une médiatisation soutenue, car cela contribue largement à amener le public, qui amène des partenaires, mais aussi des recettes de billetterie et de buvette aussi… À notre niveau, tout compte !

5a2509a735c2c_IMG7742

L’équipe de France féminine est championne du monde en titre, cette performance a-t-elle eu un impact ?

Comme au HBCAM 63 nous ne sommes uniquement que sur le haut niveau, nous sommes peut-être moins bien placés pour en parler et en mesurer les retombées, mais si on demande à nos clubs conventionnés, oui je crois qu’ils ont évidemment davantage de demandes de licences grâce aux performances de l’équipe de France.

Que peut-on souhaiter à votre club dans les mois qui viennent ?

Nous n’avons qu’un souhait, mais il faut ABSOLUMENT qu’il se réalise : la montée ! Cette année, en vue de la refonte des poules, les quatre premiers montent, nous sommes 4ème à mi-parcours !

Photos : Bruno Courteix / HBCAM 63

Poster un Commentaire

Pour commenter : Connexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de